ALEXIA BARRIER

À la conquête des océans

 

Avis de beau temps pour la navigatrice azuréenne : elle a trouvé un bateau pour le Vendée Globe 2020 ! Le 4 novembre prochain, elle sera donc au départ de la Route du Rhum. La première grosse étape de sa préparation.

PROPOS RECUEILLIS PAR MARTIN DE KERIMEL

 

 

Que ressentez-vous à l’idée d’être au départ du Vendée Globe 2020 ?

­— C’est d’abord un rêve qui se réalise : depuis l’âge de douze ans, j’espère faire le tour du monde en course en solitaire. L’hiver dernier, un ami m’a proposé de m’aider à acquérir un bateau. On s’est dit qu’on trouverait les sponsors en cours de route...

 

Comment va s’opérer la sélection des participants à la course ?

­— L’organisation attribuera trente places. Pour s’aligner, il faut avoir réalisé au moins une course transatlantique en solitaire. Pour moi, ce sera la Route du Rhum (au départ de Saint-Malo le 4 novembre, vers la Guadeloupe). Ensuite, un championnat du monde sera dédié aux IMOCA, les monocoques du Vendée Globe. Vu qu’il n’y avait pas de femme lors de la dernière édition en 2016, je suppose que l’organisateur en acceptera un maximum, cette fois. Mais  je veux me qualifier à la régulière !

 

N°17 - OCTOBRE - DÉCEMBRE 2018

© A. PISAPIA / STUDIO BORLENGHI

découvrez la suite de l'INTERVIEW  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE CÔTE D'AZUR

© 2014 OPTIMISTE MAGAZINE

OPTIMISTE CÔTE D'AZUR

L'information résolument positive

5, chemin des Presses - Cagnes-sur-Mer

04 93 29 08 06

devousanous@optimistemagazine.fr

RUBRIQUES

SUCCESS STORY

À LA UNE

REGARD SUR...

AZURÉEN(NE)

SPORT

SANTÉ / BIEN-ÊTRE

CULTURE

 

 

 

 

 

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE CÔTE D'AZUR OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE