LE SIMULATEUR DE VOL

Drôle d’oiseau…

 

L’avion ? Même pas peur ! C’est en confiance que j’ai essayé
le simulateur d’Aviasim, ouvert à tous, à Cagnes-sur-Mer.
Reste qu’il vaudrait mieux garder les pieds sur terre
avant de s’imaginer pilote…

PAR MARTIN DE KERIMEL

 

Les éventuelles turbulences ? Je n’y pense pas (ou pas encore). Zen attitude. Je suis détendu quand je pousse la porte d’Aviasim. Je me vois déjà au bout de la piste, aux commandes d’un avion de ligne, déterminé à mettre le cap vers une destination exotique. C’est quand Robin Cavalier, le jeune pilote qui sera mon instructeur, me tend un casque, que je percute : sur le tarmac reconstitué de l’aéroport de Nice, c’est dans le cockpit d’un avion de chasse que je vais prendre place. Et la bête s’annonce plus complexe à manœuvrer que le plombier de mon jeu vidéo préféré…

 

Apprendre les bases, d’abord

On respire ! C’est au sol, moteurs coupés, que je me familiarise avec l’engin. Rassurant, Robin reste à mes côtés quand, enfin, il m’autorise à décoller. Sensations garanties, même avec une météo optimale et une bonne partie des commandes automatisées. En dépit de ma myopie, je survole l’Esterel en rase-mottes, abats un avion ennemi au-dessus de la Méditerranée et, après un peu de voltige, suis autorisé à apponter sur un porte-avions allié. Retour à la base : j’ai visiblement gagné mon brevet pour un autre coucou !

 

© AVIASIM

N°14 - JANVIER - MARS 2017

DÉCOUVREZ  la suite de l'article  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE CÔTE D'AZUR

© 2014 OPTIMISTE MAGAZINE

OPTIMISTE CÔTE D'AZUR

L'information résolument positive

5, chemin des Presses - Cagnes-sur-Mer

04 93 29 08 06

devousanous@optimistemagazine.fr

RUBRIQUES

SUCCESS STORY

À LA UNE

REGARD SUR...

AZURÉEN(NE)

SPORT

SANTÉ / BIEN-ÊTRE

CULTURE

 

 

 

 

 

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE CÔTE D'AZUR OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE