N°14 - JANVIER - MARS 2017

 

EMILIE AND THE COOL KIDS

Mythiques cookies

 

On connaît Emilie’s Cookies, ou Emilie’s ou encore,
depuis peu, Emilie and the cool kids. Derrière tous ces noms
se cache en réalité un binôme niçois efficace qui a fait
du coffee shop sa tasse de thé.

PAR AURÉLIA LASORSA

 

Certaines rêvent de s’associer avec une copine pour créer un concept sympa et inédit dans une ville qu’elles aiment… Et d’autres passent à l’acte. C’est le cas d’Émilie Zmaher et de Céline Molière. L’une passionnée de pâtisserie et détentrice d’une licence de sociologie, l’autre diplômée du Ceram (aujourd’hui Skema Business School), un brin hyperactive. Au milieu des années 2000, alors qu’elles étaient voisines et toutes deux en plein questionnement quant à leur avenir professionnel, elles se sont lancées dans la folle aventure de l’entrepreneuriat. « J’ai toujours su que je serais entrepreneur, avoue Céline. Je suis même une vraie lobbyiste de l’entrepreneuriat ! » L’idée est née de la plus simple des manières : alors qu’Émilie préparait de délicieux cookies aux saveurs originales à sa voisine, celle-ci s’est souvenue des coffee shops qu’elle avait découverts, à l’âge de 17 ans, à Santa Cruz, en Californie. Ce serait ça : un coffee shop où manger sur le pouce ou prendre le goûter, un peu comme on le ferait chez une bonne copine.

En janvier 2007, au 9 rue Alberti, à Nice, dans un petit local de 35 m2, naissait Emilie’s Cookies… le premier d’une longue lignée. « Nous avions vraiment envie de créer un lieu hybride, entre la maison et le lieu commercial. Nous ne nous retrouvions dans rien de ce qui se faisait à l’époque. Avant même de rencontrer des structures d’accompagnement, nous avions  imaginé tout un univers, du logo de notre enseigne à la décoration intérieure, poursuit Céline. Je me souviens de la tête de nos proches quand nous leur avons expliqué que dans ce petit local, nous voulions une cuisine ouverte, pour que les clients puissent voir les différentes étapes de la fabrication de nos cookies et bagels, un canapé, des fauteuils et des tables ! Finalement, tout est rentré…  Ça fonctionnait plutôt bien, les clients, des jeunes pour la plupart, ont immédiatement adhéré au concept qui consiste en un lieu dans lequel on peut rester pour travailler ou discuter avec ses amis sans jamais être poussé à consommer. » Victimes de leur succès, les deux comparses ont rapidement cherché à ouvrir une annexe de cette première boutique, et la rue de la Préfecture, toujours à Nice, a accueilli le deuxième point de vente.

© DR

DÉCOUVREZ  la suite de l'article  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE CÔTE D'AZUR

© 2014 OPTIMISTE MAGAZINE

OPTIMISTE CÔTE D'AZUR

L'information résolument positive

5, chemin des Presses - Cagnes-sur-Mer

04 93 29 08 06

devousanous@optimistemagazine.fr

RUBRIQUES

SUCCESS STORY

À LA UNE

REGARD SUR...

AZURÉEN(NE)

SPORT

SANTÉ / BIEN-ÊTRE

CULTURE

 

 

 

 

 

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE CÔTE D'AZUR OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE