VANESSA GARDET

Le corps et les mots

 

Ce petit bout de femme, on le connaît bien. Et pour cause, Vanessa a longtemps travaillé dans notre équipe de journalistes, avant de succomber à son autre passion : le Pilates.

PAR AURÉLIA LASORSA

 

Ne vous y trompez pas : sa silhouette frêle et menue cache en réalité un caractère bien trempé, sans doute hérité de ses racines normandes. Car avant de dispenser ses cours de Pilates sur la Côte d’Azur, c’est dans l’Eure que Vanessa a fait, dès l’âge de quatre ans, ses premiers pas de danse, une discipline pour laquelle elle a eu un véritable coup de foudre. En parallèle de ses pas chassés, elle dévore les livres et les magazines – dont sa mère raffole. Elle obtient son bac en 1998, puis prend son envol, direction un destin binaire : entre chorégraphies et écriture, elle ne peut choisir. En 2002, elle entre au CFPJ (Centre de formation et de perfectionnement des journalistes) d’où elle ressort deux ans plus tard, diplômée. Elle se souvient encore, amusée, de la réaction du jury lorsqu’elle leur a annoncé ses projets : « Quand je leur ai dit que j’intégrais le Centre chorégraphique James Carlès, à Toulouse, j’ai vu dans leur regard qu’ils ne comprenaient pas vraiment ma démarche… Mais je rêvais de faire cette formation. Je savais pertinemment que je ne deviendrais pas danseuse à 24 ans. Cependant, j’ai pris un réel plaisir à danser huit heures par jour, pendant un an. »

N°13 - OCTOBRE - DÉCEMBRE 2017

© Olivier Warter / Sopress

découvrez  la suite dE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE