N°13 - OCTOBRE - DÉCEMBRE 2017

 

BÉNÉVOLAT

Des sourires pour guérir

 

Plusieurs associations interviennent dans les hôpitaux pédiatriques de notre région pour apporter du réconfort aux jeunes patients. Leur credo : la bonne humeur d’un enfant favorise sa meilleure santé.

PAR MARTIN DE KERIMEL

 

Ils tombent de leur vélo, se brûlent, avalent de travers ou se font mordre. Comme les grands, ils tombent malades ou, pire, souffrent de pathologies chroniques. En France, un enfant sur deux a été hospitalisé avant ses 15 ans. Une situation que ces p’tits bouts ou ados, du fait de la souffrance, peuvent avoir du mal à comprendre et, a fortiori, à accepter.

 

« Tous les moyens sont bons »

Le corps médical n’est heureusement pas le seul à se battre pour la santé des jeunes patients et contre ce qui peut être perçu comme une injustice. Aux côtés des soignants, on trouve aussi des citoyens ordinaires, retraités ou actifs, qui consacrent un peu de leur temps à accompagner ces gamins. Pour eux, c’est si spontané que ce n’est pas compliqué : « Tous les moyens sont bons pour entrer en contact avec ces enfants, échanger avec eux, les aider à déstresser et les distraire », dit par exemple Bernadette Banel. Elle dirige la section niçoise des Blouses roses, soit une grosse centaine de bénévoles. Depuis plus de trente ans, l’association vient à la rencontre des enfants accueillis dans les services de l’hôpital L’Archet et de la Fondation Lenval. Une présence bienveillante, en journée ou le soir, au moment du coucher. Régulièrement,  elle s’accompagne d’activités ludiques et de petits cadeaux. Dans certains cas, les mêmes aidants – toujours en binôme – reviennent plusieurs fois. « Je peux assurer la berceuse auprès d’un même enfant pendant trois ou quatre semaines, témoigne Monique Barthélémy. Les petits nous attendent et, nous-mêmes, nous sommes heureux de pouvoir constater leurs progrès vers la guérison. »

DR

dÉCOUVREZ  LA SUITE DE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE