STYLE DE VIE

Vacances, j’oublie tout…

 

Les vacances ne sont pas toujours synonymes de sérénité.
Sans forcément s’aventurer à mille lieues de la civilisation, pourquoi ne pas s’accorder une vraie pause, loin du tumulte estival ? Une mise en veille régénératrice.

PAR AURÉLIA LASORSA ET MÉLISSA MARI

 

L’hyper-connectivité est un phénomène qui prend de l’ampleur, laissant peu de place aux véritables instants d’échanges ou à l’introspection. Une distance avec le réel qui provoque l’isolement, développe le stress et, parfois même, des pathologies plus graves. Ce mal-être de l’ère digitale n’est pas tant lié aux incroyables possibilités qu’offre la technologie, qu’à l’usage qu’on en fait. En France, on passe, en moyenne, une heure par jour sur l’Internet mobile et presque quatre heures sur un ordinateur*. Pour s’affranchir de cette manie, voire sortir d’une éventuelle addiction, nombreux sont ceux qui cherchent à revenir à l’essentiel, laissant derrière eux toute source de pollution technologique, notamment pendant les vacances. S’ils ne sont pas complètement dédiés au « digital detox », les hébergements de villégiature, en lien avec la nature, centrés sur le bien-être, ou simplement insolites, accueillent tous les téméraires prêts à se défaire de leur doudou connecté et à redécouvrir les plaisirs simples.

* Étude We are social – « Digital in 2017 Global Overview ».

© DR

N°12 - JUILLET - SEPTEMBRE 2017

découvrez  LA SUITE DE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE