N°11 - AVRIL - JUIN 2017

 

OPHTALMOLOGIE

 Rien que pour nos yeux

 

Nous avons de la chance : notre région est généreusement dotée

en structures de soin ophtalmologiques. De quoi prendre en charge, efficacement, la totalité des pathologies oculaires et des troubles de la vue.

PAR MARTIN DE KERIMEL

 

L’œil est une mécanique complexe, sensible et fragile. Comme tout organe du corps humain, il vieillit, peut tomber malade et dysfonctionner. Cet état de fait, nous sommes nombreux

à l’éluder, en nous adaptant, sans même y réfléchir, à ce que nous pensons n’être qu’un trouble passager ou une conséquence « logique » de notre âge. Du coup, comme leurs confrères d’autres spécialités, les ophtalmologistes ne reçoivent pas toujours les patients au premier stade de leur maladie. Négligents sans vraiment s’en rendre compte, beaucoup attendent de connaître une altération significative de leur vision ou de leur « confort  » oculaire pour se demander si leurs yeux fonctionnent correctement. Au risque de ne réagir que tardivement, avec moins d’effets bénéfiques que s’ils avaient consulté plus tôt...

 

Des structures hospitalières mobilisées

Faut-il vraiment s’inquiéter pour nos yeux plus que nous ne le faisons ? Chacun jugera. Consulter régulièrement, à partir d’un certain âge, est en tout cas recommandé. Problème : dans notre région comme ailleurs, les délais pour obtenir un rendez-vous avec un médecin ophtalmologiste peuvent être longs. Situation admise, mais anormale ? Le propos mérite d’être nuancé. Car, même si tout n’est pas parfait dans le monde de la vision, nous pouvons en tout cas être rassurés sur le plan scientifique : aujourd’hui, un nombre important de maladies et troubles liés à l’œil peuvent être soignés et faire l’objet d’opérations chirurgicales efficaces.

 

© BUSINESSMANS / GETTY IMAGES

dÉCOUVREZ  LA SUITE DE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE