JULIEN DORÉ

L’enfant du Mercantour

 

L’année dernière, il a pris du recul. Sur l’actualité, sur sa vie, sur sa musique… Réfugié dans le chalet de son enfance,

à Saint-Martin-Vésubie, Julien Doré y a trouvé les conditions pour accoucher de son dernier album. Celui de la maturité.

PAR FRANÇOIS STAGNARO

 

La chanson Le Lac est dans toutes les têtes. Qui sait, cependant, quel lac l’a inspirée ? Ses eaux miroitent au creux d’un vallon, au-dessus de la Madone de Fenestre, dans le Mercantour. C’est là que Julien Doré, enfant, avait l’habitude de randonner en famille. Un paradis pas si perdu, puisqu’il en a retrouvé le chemin après le bouillonnement de la tournée de Løve, son précédent album, et le choc des attentats de Paris.

 

Prendre de la hauteur

« Je voulais m’extirper de la brume qui entourait Paris, et plus globalement la France, en novembre 2015. J’avais besoin d’altitude, de prendre de la hauteur sur ce qui se passait en contrebas. Je savais que, là-haut, j’allais trouver la présence animale, la nature préservée et un cadre idéal. » Cette sérénité, il va la chercher dans le chalet de ses grands-parents,

à Saint-Martin-Vésubie, où il n’est pas retourné depuis son adolescence. « Ces retrouvailles ont été beaucoup plus fortes que je ne l’imaginais. On a tendance à mettre pas mal de choses sous le tapis quand, comme moi, on a été un enfant assez solitaire et qu’on connaît le succès depuis dix ans. » Dans ces lieux, chargés de souvenirs, rien n’a changé. Il retrouve intacts les sons, les odeurs, les objets de son enfance… « Je levais les yeux et tombais sur une photo de moi à treize ans, dans le lac de Fenestre. Là, une autre photo à la Colmiane, en famille, après le ski. La nuit, je rêvais beaucoup. Des trucs d’enfance, de famille, des objets, des lieux… »

 

© GOLEDZINOWSKI

N°11 - AVRIL - JUIN 2017

RENCONTRE

Lire la suite de l'article  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE