ALEXANDRE HIPPERT

Le nouveau défi d’Alexandre

 

Originaire du Luxembourg, Alexandre Hippert a passé plusieurs années dans l’humanitaire. Une vocation qui laisse aujourd’hui place à une nouvelle histoire : l’ouverture d’un gîte à la montagne.

PAR MÉLISSA MARI

 

Depuis l’enfance, Alexandre n’a jamais cessé de voyager. Un premier saut sur les terres voisines du Grand-Duché, pour des études de droit à Paris, et les envies d’ailleurs se faisaient déjà sentir. Le bureau entre quatre murs, très peu pour lui ! Son besoin constant de découvertes et un grand sens du relationnel l’ont naturellement poussé vers l’humanitaire. « Je suis parti au Mali après mon diplôme. J’étais administrateur dans une petite ONG. Ensuite, j’ai trouvé un emploi chez Handicap International, au bureau du Luxembourg. J’étais gestionnaire, spécialisé dans l’évaluation de projets. Je me déplaçais tous les mois. Ça m’a permis de voyager en Asie, en Afrique et en Amérique Latine, durant quatre ans. C’était passionnant, ma vie tenait dans un sac », raconte-il. Quelques années plus tard, il arpentera à nouveau le globe pour des missions au Maghreb et en Asie du Sud-Est, en travaillant au développement du microcrédit. « Je partais pour des missions d’une à huit semaines. En revenant chez moi, j’avais juste le temps de faire une machine. » Une vie professionnelle nomade, entrecoupée de brefs retours au Luxembourg, qui l’a conduità découvrir bien d’autres facettes du monde.

N°11 - AVRIL - JUIN 2017

© ISABELLE TWAROG

découvrez  la suite dE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE