THIERRY MARX

L’homme positif

 

Le Chef étoilé a investi la région avec Cuisine mode d’emploi(s) à Villeneuve-Loubet, puis le restaurant La Plage, à l’aéroport Nice Côte d’Azur. Passant comme à son habitude d’un univers à l’autre.

PAR FRANÇOIS STAGNARO

 

Son visage est familier. Et pour cause, il a été l’un des jurés de l’émission Top Chef, sur M6. Malgré cette virtuelle proximité, face à son charisme, on se retrouve un peu désarmé. Il faut dire qu’avant de devenir l’un des cuisiniers les plus reconnus de la planète, Thierry Marx a vécu mille vies, du Ménilmontant des années 1960 aux fourneaux du Mandarin Oriental de Paris. Entretemps, il a été Compagnon du devoir, parachutiste au 3e Régiment d’infanterie de marine, casque bleu… Des expériences multiples qui ont façonné l’homme et lui ont conféré cette aura si particulière. « J’étais plutôt parti pour un avenir de petite frappe que pour celui de chef étoilé », affirme-t-il. Une multitude de rencontres en ont décidé autrement. La cuisine, il l’a abordée lors de son tour de France des Compagnons, comme apprenti pâtissier. Il la retrouve à force de persévérance en entrant dans la brigade de chefs influents, comme Joël Robuchon. Il se destine dès lors à une carrière exceptionnelle, ponctuée de reconnaissances attribuées par ses pairs et de passages dans les plus beaux établissements internationaux. Le fait d’évoluer, aujourd’hui, dans l’univers du luxe ne lui fait pas oublier d’où il vient. Au contraire, son histoire l’incite à faire bouger les lignes...

 

N°10 - JANVIER - MARS 2017

 

RENCONTRE

© ROBERTO FRANKENBERG

Lire la suite de l'article  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE