EDIMBOURG

Ouverte au monde

 

Avec Sean Connery comme ambassadeur de luxe et quelques figures historiques légendaires, les Écossais inspirent d’emblée la sympathie. une escapade dans la capitale du pays permet de vérifier les préjugés favorables. Et, l’été venu, de vivre des moments inoubliables.

PAR  JULIEN MANUGUERRA AVEC MARTIN DE KERIMEL

 

Julien Manuguerra est sorti diplômé de l’école de journalisme de Nice en 2000. Il a créé sa société de production audiovisuelle, Ideopress, en 2004, puis est parti travailler au Canada, à Toronto et Montréal. Désormais, Julien est revenu de notre côté de l’Atlantique. À Édimbourg, il est aujourd’hui le bras droit du responsable des relations publiques de VisitScotland, organisme chargé de la promotion de son pays d’adoption. Un bon guide pour découvrir la ville, desservie en ligne directe depuis Nice.

 

Commencer la journée

Pour partir du bon pied, les options ne manquent pas. Avis aux adeptes de la déambulation urbaine : Édimbourg s’articule par quartiers. Dans le centre, on en trouve qui ressemblent à de vrais petits villages, à l’image de Stockbridge, Bruntsfield et Morningside. Un plaisir incontournable pour le week-end : les bacon rolls de chez Maxi’s. Ce classique du petit déjeuner écossais s’emporte ou se déguste sur place. Maxi’s en propose même avec du haggis (la spécialité locale : de la panse de brebis farcie !) ou du black pudding.

N°8 - JUILLET - SEPTEMBRE 2016

© GETTY IMAGES

DÉCOUVREZ la suite de l'article  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement sur tablette

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE