PORTRAIT

Rémi habille les cyclistes

 

Ancien directeur marketing d’une société de sécurité informatique, Rémi Clermont a changé de vie pour proposer ce que lui-même avait du mal à trouver : des vêtements pour le vélo qui allient chic et technicité.

PAR FRANÇOIS STAGNARO

 

Cet Alsacien, qui vient tout juste de fêter ses quarante ans, est un sportif dans l’âme, davantage attiré par les grands espaces que par les quatre murs d’un bureau. Ça n’est d’ailleurs pas un hasard s’il a fini par installer le sien sur le port de Nice, face à la mer.

 

Le sport, une passion clé

Cet ancien kayakiste de haut niveau (il a fait partie de l’équipe de France) a mené de front la compétition et ses études. Après une maîtrise en STAPS, à Strasbourg et un cursus aménagé à l’ESCP, Rémi s’occupe d’événementiel sportif pendant trois ans. Puis il rejoint l’équipe européenne de Fortinet (leader mondial de la sécurité informatique), à Sophia Antipolis, dont il supervise le marketing. « C’est une société issue de la Silicon Valley, avec une croissance phénoménale et un fonctionnement de start-up : on travaillait énormément mais, d’un autre côté, le président pouvait débarquer en short… » Un environnement dont Rémi appréciait la souplesse et le dynamisme. Pourtant, au bout de trois ans, il souhaite à nouveau à changer d’horizon : « Je n’éprouvais pas de réelle attirance pour l’informatique. Sans passion, il m’était difficile de m’investir davantage. Ma vraie passion a toujours été le sport. »

 

Des vêtements « à la française »

Rémi pratique également le vélo. Alors qu’il est encore chez Fortinet, il roule avec Andre Stewart, à l’époque numéro 2 de la société. Cet entrepreneur dans l’âme a racheté un café à Châteauneuf-de-Grasse et l’a rebaptisé « Café du cycliste ».

 

 

© OLIVIER WARTER/SOPRESS

N°7 - AVRIL - JUIN 2016

découvrez  la suite dE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE