MAZDA MX-5

Roadster au grand cœur

 

Depuis la fin des années 80, la Mazda MX-5 a conquis près d’un million d’amateurs. Quatre générations plus tard, la « Miata » revient à ses fondamentaux : légèreté, agilité et sensations de conduite au grand air.

PAR FRANÇOIS STAGNARO

 

Plus qu’une voiture, la MX-5 est une philosophie, dont les adeptes se saluent lorsqu’ils se croisent au détour d’un virage. Reprenant l’esprit des roadsters anglais des années 60, elle a conquis le cœur de plus de 950 000 personnes à travers le monde depuis 1989 et continue d’inspirer la sympathie sur son passage. Bien sûr, le concept initial a évolué. La troisième génération a, notamment, marqué une étape dans la longue carrière de ce modèle en proposant davantage de confort, au prix d’un certain embonpoint. Au point que certains puristes l’ont trouvée trop éloignée de la formule de départ. La quatrième MX-5 opère une synthèse : elle poursuit l’évolution en termes de dotation et de nouvelles technologies, tout en revenant aux fondamentaux.

 

Une recette équilibrée

10 cm plus courte et 100 kg plus légère que sa devancière, la nouvelle retrouve les caractéristiques de taille et de poids de la « Miata » de 1989 : à peine plus de 3,90 m de long et moins d’une tonne sur la balance. Le tout habillé d’un style particulièrement fluide et dynamique. La ligne de caisse naît dans le prolongement des petits phares à leds et se poursuit sur les ailes avant, très prononcées. Du point de vue de l’architecture, le principe de la MX-5 demeure inchangé : moteur placé en position centrale avant et transmission aux roues arrière, pour une répartition des masses parfaitement équilibrée et des sensations de conduite exacerbées. À bord, on retrouve l’esprit de famille.

 

© MAZDA

N°7 - AVRIL - JUIN 2016

dÉCOUVREZ  LA SUITE DE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE