LE SAINT-PAUL

L’instant plaisir

 

On vient pour le point de vue et le cadre exceptionnel, on reste pour l’assiette ! Depuis près d’un an, le restaurant Le Saint-Paul,

à Nice, connaît une seconde jeunesse, grâce notamment à l’arrivée en cuisine du chef Sauveur Inserra.

PAR AURÉLIA LASORSA

 

Lorsque le temps le permet, s’attabler en terrasse fait figure d’ultime récompense. Car on profite ici d’un moment de bonheur simple, face à la Baie des Anges, jouissant d’une vue panoramique allant, les bons jours, jusqu’à l’Esterel. Ce bâtiment datant du milieu du XIXe siècle, propriété de l’Évêché, est devenu depuis quelques années un hôtel-restaurant ouvert à tous. On y apprécie une cuisine humble et savoureuse, qui séduit de plus en plus d’habitués. Aux fourneaux depuis juin dernier, Sauveur Inserra est ravi d’entamer sa deuxième saison. À 38 ans, le chef a derrière lui un parcours riche et varié (il a même été à la tête de ses propres établissements). Après une nécessaire et bénéfique remise en question, le cuisinier niçois d’origine sicilienne, aujourd’hui plus posé, signe une carte sobre, saisonnière, où le produit est au centre de toutes les attentions. Cuisson parfaite et assaisonnements impeccables, le chef se contente de recettes élémentaires exécutées avec brio pour dresser des assiettes gourmandes réussies.

 

N°7 - AVRIL - JUIN 2016

© OLIVIER WARTER / SOPRESS

DÉCOUVREZ la suite dE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE