PARIS

Un peu, beaucoup... À la folie !

 

En grattant le vernis du paris touristique, on découvre
une capitale passionnée et toujours en mouvement ! Chaque arrondissement est une destination nouvelle à explorer, dans une ville qui offre mille et une raisons de retenir son souffle.

PAR ROMY DUCOULOMBIER

 

Parisienne d’adoption, comme les trois quarts de sa population, j’écume les arrondissements de la ville depuis une dizaine d’années. Sur fond de patrimoine culturel éclatant, il faut dire que Paris cultive les contrastes : capitale historique, mais aussi reine des modes éphémères et des expérimentations… Difficile de l’apprivoiser sans la vivre comme un habitant. Suivez-moi, à l’écart des monuments et loin des hordes de touristes.

 

Pour sentir la ville palpiter

Rien de tel qu’un vol en montgolfière pour remettre sa pendule à l’heure parisienne et s’offrir un aperçu XXL de la ville ! Au Parc André Citroën, le Ballon de Paris s’élève à 150 mètres au-dessus du sol quand la météo le permet. De là-haut, on pourrait presque apercevoir la rue de Lévis (17e), la rue des Petits-Carreaux (2e), la rue Daguerre (14e) ou la rue des Martyrs (18e) ; des artères vivantes où j’aime me promener aux premières heures de la journée. À midi, on termine de prendre la température parisienne lors d’une halte au Marché des Enfants Rouges, rue de Bretagne (3e), idéal pour faire connaissance avec les habitants du quartier et grignoter un plat de pâtes al dente en leur compagnie.

 

N°6 - JANVIER - MARS 2016

© AMÉLIE DUPONT / OT PARIS

DÉCOUVREZ la suite de l'article  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement sur tablette

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE