MINI CLUBMAN

Porte-à-porte

 

Le Clubman change tout, ou presque. Après un régime
aux anabolisants, ce break devient le plus grand modèle
de la marque et ne conserve, de son devancier, que
les deux portes de coffre battantes.

PAR FRANÇOIS STAGNARO

 

La nouvelle Mini 5 portes est venue rouler sur ses platebandes ? Qu’à cela ne tienne : le Clubman s’allonge d’une trentaine de centimètres et en gagne plus d’une dizaine en largeur. Cette crise de croissance lui permet d’aller jouer dans une autre cour : celle des berlines compactes premium, auxquelles il entend constituer une alternative chic et décalée. S’il perd son originale troisième porte latérale au profil de deux ouvrants classiques (les passagers arrière disent merci), il conserve toutefois son allure de break et ses battants de coffre à ouverture latérale. Succès garanti dans les beaux quartiers !

 

Catégorie supérieure

Du break, il offre une partie des aspects pratiques avec un seuil de chargement bas et une banquette facile à rabattre, dans le prolongement du plancher. En outre, comme dans la Mini 5 portes, les dossiers peuvent être verrouillés en position verticale pour sécuriser le transport d’objets cubiques. La priorité du Clubman n’est cependant pas de jouer les déménageurs. Il se soucie davantage d’égaler le standing des Audi A3 Sportback, BMW Série 1 et Mercedes Classe A, ses nouvelles rivales. Pour y parvenir, il arbore un habitacle tiré à quatre épingles. On retrouve les codes habituels de Mini (boutons chromés, formes arrondies…), mais ils ont été adaptés à des dimensions supérieures et côtoient les éléments de mobilier rappelant des berlines plus classiques, avec des matériaux cossus.

 

© MINI

N°6 - JANVIER - MARS 2016

dÉCOUVREZ  LA SUITE DE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE