DENIS FÉTISSON

Le chef d’orchestre

 

Il est là où on ne l’attendait pas.
Le chef de La Place de Mougins a accepté
de lancer la toute nouvelle adresse gastronomique de l’Hôtel Westminster à Nice. Une incursion dans le patrimoine culinaire nissart par le disciple de Roger Vergé.

PAR AURÉLIA LASORSA

 

Il suffit de l’écouter parler pour comprendre l’amour de Denis Fétisson pour la cuisine du soleil. Celui qui fut dans la brigade de Roger Vergé au Moulin de Mougins et à L’Amandier – qu’il a racheté en 2010 – n’en finit pas lorsqu’il s’agit de mettre en avant les qualités de la gastronomie de notre sud. Certes, son accent chantant y est pour beaucoup, mais la passion qu’il met dans chaque mot est bien réelle. Boulimique de travail, le chef se lance aujourd’hui dans une nouvelle aventure : intervenir comme consultant pour le nouveau restaurant de l’Hôtel Westminster, Le Duc. Et comme à son habitude il ne fait pas les choses à moitié. Le nom de l’établissement, la carte, évidemment, la brigade mise en place… Il garde un œil sur tout. Pourquoi s’impose-t-il cette charge ? Par goût du défi, mais pas seulement… « Il y a quelque temps, la famille Grinda (propriétaire de l’hôtel, ndlr) est venue me voir à La Place de Mougins.

N°6 - JANVIER - MARS 2016

 

© OLIVIER WARTER / SOPRESS

DÉCOUVREZ la suite dE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE