N°4 - JUILLET - SEPTEMBRE 2015

 

ESSENCE PRÉCIEUSE

Les secrets du Néroli

 

Vallauris-Golfe-Juan est la dernière commune en France à produire de la fleur d’oranger.

Au printemps, la coopérative agricole

en distille six à sept tonnes pour extraire

le néroli, trésor des parfumeurs, et obtenir

la délicieuse eau de fleur d’oranger.

TEXTE & PHOTOS : CAMILLE OGER

 

1. Perchés sur des échelles traditionnelles à trois pieds, les habitants de la commune cueillent les fleurs des orangers amers – ou bigaradiers – à la main. Elles tombent sur les draps posés au sol, avec un joli bruit mat.

 

2. Recueillies dans les draps, les fleurs d’oranger doivent être triées : il faut enlever toutes les feuilles et les boutons, qui donnent de l’amertume, ainsi que les insectes prisonniers. Les hannetons, ivres de pollen, ne cherchent même pas à s’échapper.

© OLIVIER WARTER/SOPRESS

découvrez toutes les images  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE