COPENHAGUE

La sereine

 

Siège de la monarchie danoise, à quelques encablures seulement des côtes de la Suède, la ville respire la quiétude des cités nordiques : à vélo ou à pied, Copenhague est restée une capitale à taille humaine. nous vous proposons de la découvrir dans les pas de Français expatriés.

PAR MARTIN DE KERIMEL

 

Travailleur candidat à l’expatriation, Pierre-Yves Challier a effectué une partie de sa carrière à Lund, en Suède. Pour s’en rapprocher, jusqu’à récemment, il a habité cinq ans à Copenhague avec sa femme Dominique et son fils. Aujourd’hui encore, il garde la capitale au cœur et y conserve de nombreuses attaches. C’est avec lui que nous sommes partis à sa découverte.

 

Trouver un point de chute...

À ceux qui n’ont ni amis ni famille pour les accueillir à Copenhague, Pierre-Yves recommande les auberges de jeunesse – il y en a quatre, un peu plus chic que celles dont les Français ont l’habitude. Au Dowtown Hostel Vankunsten 5, l’une d’entre elles, jeunes et moins jeunes se côtoient, venus de partout dans le monde, et un bar permet de s’arrêter pour faire une pause entre deux sorties. Un peu plus chers, le Dan Hostel ou le Best Western Hotel City de la Peder Skrams Gade constituent une alternative acceptable. Notre conseiller, lui, envoie les visiteurs les plus fortunés vers le très chic Hôtel d’Angleterre.

 

N°4 - JUILLET - SEPTEMBRE 2015

DÉCOUVREZ la suite de l'article  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement sur tablette

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE