AURORE ASSO

L’apnée inspirée

 

La jeune Niçoise vient de battre deux records d’apnée sous glace au Groenland.
Des exploits à travers lesquels elle espère sensibiliser l’opinion aux conséquences
du réchauffement climatique.

PROPOS RECUEILLIS PAR FRANÇOIS STAGNARO

 

Vous étiez dans l’eau il y a encore quelques instants.

En quoi consiste votre entraînement ?

­— Une partie de la préparation est commune à tous  les sports : cardio, échauffement musculaire… Ensuite, il y a le travail spécifique dans l’eau pour gagner en distance et en temps. Ce sont les deux critères primordiaux. Pour améliorer sa distance avec le moins d’effort possible,  il faut soigner sa technique et son hydrodynamisme. S’habituer à rester dans l’eau sans respirer permet,  par ailleurs, de gagner peu à peu en capacité d’apnée.

 

 

Quelles facultés l’apnée permet-elle de développer ?

­— Certains pratiquent l’apnée comme une thérapie. Pour retenir son souffle, il faut calmer ses pensées, un peu comme ce bref instant juste avant de s’endormir, quand on s’abandonne au sommeil. Cet effort est ensuite récompensé par le calme intérieur.

N°4 - JUILLET - SEPTEMBRE 2015

© OLIVIER WARTER / SOPRESS

découvrez la suite de l'INTERVIEW  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE