LA PALME D’OR

Christian Sinicropi

 

Il œuvre en toute discrétion,

depuis près de quinze ans, au sein de l’un

des fleurons de l’hôtellerie azuréenne. Christian Sinicropi bouscule les codes autant qu’il respecte le produit et nous livre une vision poétique d’une gastronomie française empreinte de tonalités latines.

PAR AURÉLIA LASORSA

 

Si vous cherchez une table gastronomique classique, passez votre chemin ! À la Palme d’Or, à Cannes, il n’en est rien. Bien sûr, le service est digne d’un deux étoiles, la vue sur la Méditerranée assure à la salle une luminosité chaque jour différente et la cuisine, imaginée par Christian Sinicropi, est divine. Mais là s’arrête la comparaison avec les autres établissements de ce standing. L’homme, chef exécutif du Grand Hyatt Hôtel Martinez depuis fin 2007, n’a pas son pareil pour entraîner les gourmets dans un voyage culinaire inédit. Cuisinier, mais également céramiste, poète et penseur, il impose son style et son approche particulière de la gastronomie, dans un mouvement permanent au centre duquel le produit trouve naturellement sa place. Ici, la carte n’a donc rien de traditionnel et les intitulés standard ont cédé leur place à des déclinaisons en trois temps autour d’un produit de saison, avec des mots qui tiennent plus du récit poétique, d’ailleurs. Notre choix arrêté, on se laisse porter, profitant d’un moment qui débute par une expérience visuelle surprenante.

N°3 - AVRIL - JUIN 2015

© OLIVIER WARTER / SOPRESS

DÉCOUVREZ la suite dE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE