ISLANDE

L’île mystérieuse

 

ul besoin d’aller à l’autre bout de la planète pour plonger

au sein d’une nature brute et majestueuse, qui nous ramène aux origines du Monde. À quelques heures d’avion, l’Islande, terre des extrêmes, saisit immédiatement par son intensité.

PAR  CHRISTOPHE POZZO DI BORGO

 

La grande question que se posent tous les voyageurs en­ Islande est : dans quel sens en faire le tour ? J’ai choisi, pour ma part, de commencer par le Nord, pour découvrir, à la lumière encore brillante de la fin d’été, l’immense région à l’est d’Akureyri.

 

Cap au Nord : volcans et géothermie

Ce territoire, d’une richesse géologique exceptionnelle, se parcourt au gré de ses champs de lave, de ses eaux fumantes, de ses cascades assourdissantes et de ses paysages lunaires drapés dans des vapeurs de soufre. Voyager dans cette contrée, c’est être chaque jour spectateur d’un théâtre où la mise en scène aurait été confiée au temps, le jeu de rôles aux ­éléments, où la production resterait ­suspendue aux caprices des volcans... Aucune journée ne ressemble à la précédente, ni ne ressemblera à la suivante, et ce même si l’on passe trois jours sur un seul site. La météo, extrêmement changeante, donne le ton. Comme les Islandais ont coutume de dire : « Si vous n’aimez pas le temps qu’il fait, attendez dix minutes ! » Quelle qu’en soit la teinte, le ciel sublime la terre, révèle ses couleurs, exacerbe ses contrastes, souligne ses paysages. À Hverir, dans les parages de Myvatn, le ciel vient ainsi se confondre avec les marmites de boue bouillonnante, qui imprègnent l’atmosphère d’une odeur âcre de soufre.

© CHRISTOPHE POZZO DI BORGO

N°3 - AVRIL - JUIN 2015

dÉCOUVREZ  LA SUITE DE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE