GABY GORSKY

Explorateur de vie

 

Cet homme jovial dirige l’Observatoire océanologique de Villefranche-sur-Mer.

Avec une passion communicative,

il évoque son parcours et nous expose

en quoi la préservation des océans

est vitale pour l’humanité.

PAR FRANÇOIS STAGNARO

 

Au cœur du port historique de Villefranche-sur-Mer, plus de deux cents techniciens, ingénieurs et chercheurs s’activent dans l’un des meilleurs instituts d’océanologie au monde. Gaby Gorsky nous reçoit dans son bureau, au bout d’un très long couloir, dans l’ancien bagne des rois de Sardaigne qui surplombe la rade. Alors qu’il s’affaire à la préparation du café – un rituel sacré – la fenêtre ouverte laisse entrer le bruit des vagues. La proximité de la mer, cet homme né en Tchécoslovaquie a longtemps dû se contenter de l’imaginer. Comment, dans ces conditions, s’est-il pris de passion pour les océans ? « Le krill. » Pardon ? « À sept ou huit ans, j’ai lu des livres qui décrivaient comment les baleines se nourris­sent d’énormes quantités de ces petits crustacés. Dans un pays qui connaissait encore la faim, cela m’a marqué. »

 

Les secrets du plancton

Son intérêt pour les organismes marins l’oriente ensuite naturellement vers des études de bio­lo­gie aquatique qui, à la faveur d’une bourse...

N°3 - AVRIL - JUIN 2015

RENCONTRE

© OLIVIER WARTER / SOPRESS

Lire la suite de l'article  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE