CULTURE ET ARCHITECTURE

Ces nouveaux musées qui fascinent

 

Projets monumentaux et œuvres d’art à ciel ouvert,
les nouveaux musées tout juste surgis de terre portent fièrement la carapace de la modernité. Une nouvelle forme d’expression au service de la création contemporaine ?
Tour d’horizon de ces curieux panthéons de l’art.

PAR ROMY DUCOULOMBIER

 

Lieu d’exposition et de promotion de l’art, le musée a toujours occupé une place centrale dans la société. Gardien du patrimoine, il cultive sa vocation à accompagner les développements de l’art, de l’architecture et de la culture, et à témoigner dans bien des domaines des avancées de la recherche. De l’architecture classique des temples et bâtiments historiques, dotés de moulures ou de colonnes antiques, aux vais­­seaux de verre et d’acier version XXIe siècle, le basculement vers la modernité a bel et bien eu lieu. Beaucoup plus qu’un simple espace d’exposition, le musée s’est mué en lieu de rencontres, de débats… Un lieu de vie à part entière, porté par une architecture de plus en plus spectaculaire.

 

La métamorphose des musées

La modernisation des structures existantes comme le Grand Louvre et sa Pyramide, de
I. M. Pei, ou la création de centres monumentaux comme le Centre Pompidou de Renzo Piano et, bien plus tôt encore, l’édification du Guggenheim Museum de New York, première icône de la modernité architecturale du XXe siècle, marquent les débuts de la révolution.
De « conservatoire » de la culture, le musée est devenu un observatoire foisonnant, objet d’art à part entière. Face à face de l’œuvre avec son public, flexibilité des espaces, fluidité spatiale et minimalisme des matériaux comme le béton et l’acier… Tous ces critères ­communs se sont alors combinés pour faciliter la circulation du public dans ces nouveaux espaces de vie. « En milieu urbain, nous vivons de plus en plus dans nos intérieurs. La rue n’est plus une plateforme d’échanges, c’est pourquoi la fonctionnalité du bâtiment est importante », comme l’explique Lina Ghotmeh, architecte du chantier du Musée national estonien. Sans oublier son apparence extérieure, dont l’importance ne cesse de ­s’accroître. La Fondation Louis Vuitton, inaugurée fin octobre 2014, est l’exemple le plus actuel de
ce profond « diktat » visuel. Le vaisseau de verre et de béton, véritable joyau que s’est offert la première maison de luxe au monde, a pris ses quartiers au cœur du bois de Boulogne.
Un défi architectural fascinant qui compte 19 000 pla­ques de Ductal (béton blanc fibré) !

 

© BLAISE ADILON

N°2 - JANVIER - MARS 2015

découvrez  LA SUITE DE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE