VOYAGE

Une adresse, tout un monde

 

Pas besoin de faire le tour de la planète pour voir du pays.

Il suffit de (re)penser sa décoration autour du voyage

et de ses évocations, d’inviter au dépaysement grâce

à une cacophonie harmonieuse d’objets, de couleurs,

de matériaux et d’imprimés… pour une évasion garantie !

PAR ÉMILIE KREMER

 

Chiner des objets, des meubles, des tissus exotiques de tous horizons puis miser gros sur la couleur et les associations. Telle est la règle pour assouvir sa soif d’échappées belles en terrains connus. Une envie à traiter « loin de toute préoccupation anthropologique ou strictement ethnique mais bien avec cette distance fantaisiste des voyageurs d’antan qui ramenaient autant de fables et de fantasmes que d’informations scientifiques », confirme le créateur Christian Lacroix qui a pensé la décoration d’un hôtel parisien sur le principe « un étage, un continent ». En règle d’or donc, le télescopage. Pour un bric-à-brac très réfléchi d’objets, de couleurs et de motifs connotés, afin de déconnecter l’adresse de son environnement et de parier sur une ambiance festive et bohème.

 

Regarder dans le rétro et mixer

Sans craindre l’anachronisme, les références historiques sont là pour servir une géographie lointaine. Ainsi la ­fantaisie naît d’influences multiculturelles plus ou moins anciennes et fantasmées : vieille Europe et baroque grâce à des soies damassées, une robinetterie rétro et des fresques sépia ; coloniale avec des motifs animaliers et du mobilier exotique, ou carrément warholienne avec des coloris primaires très géométriques, qui nous embarquent dans l’Amérique des années 60.

DR

N°1 - OCTOBRE - DÉCEMBRE 2014

découvrez  LA SUITE DE L'ARTICLE  et  encore  + d'infos

Téléchargez gratuitement

OPTIMISTE MAGAZINE

 TÉLÉCHARGER GRATUITEMENT SUR TABLETTE OPTIMISTE MAGAZINE OU LIRE L'ÉDITION EN LIGNE